Lourdes, une arnaque

Jean-Paul II et Lourdes, autopsie d’une arnaque à la crédulité

Lourdes, vaste bazar religieux, où s’entassent scandaleusement des millions de fioles made in Hong-Kong, remplies d’eau du robinet. Des gogos brûlent des cierges qui n’ont pas le temps de brûler, et qui sont immédiatement revendus à d’autres gogos. Plus loin, des grabataires patientent dans des files d’attente monstrueuses, jusqu’à la procession du soir. Leurs voitures mal conçues, don « généreux » de leur religion de pingres, grincent de toutes leurs roues et ces pauvres hères, conduits par de dociles infirmières, attendent le miracle qui ne viendra pas. Leur dieu de plâtre a des oreilles, mais il n’entend pas. Des yeux, mais il ne voit pas. Au delà, c’est une histoire scabreuse, mais il fallait vous la raconter. La voici donc, en 4 points…

Les faits: 1852: Lourdes, petite bourgade de 4281 habitants. 1854: Le dogme de l’Immaculée Conception voit le jour. 11 Février-16 Juillet 1858: Bernadette Soubirous, analphabète, fille d’un ivrogne notoire, elle-même très fortement grévée par cette hérédité, selon ses professeurs, assiste à une série d’apparitions dans la grotte de Massabielle, à Lourdes, dans les Pyrénées, en France. (Il était de notoriété publique que des sorcières faisaient leurs incantations dans cette grotte, et ce depuis le haut Moyen-Age…) 18 janvier 1862: l’évêque de Tarbes, Mgr Laurence, entame une enquête qui aboutit à la reconnaissance de l’apparition.

Le dogme de l’Immaculée Conception: Défini par Pie IX en 1854, ce dogme (un dogme: une couleuvre à avaler les yeux fermés), faisait de Marie une déesse, puisque conçue sans péché. A l’évidence, soucieux de promouvoir leurs théories, ces hommes n’ont pas lu le Magnificat « ..mon âme se réjouit en mon Sauveur » (Marie se sait pécheresse).

Certainement, ils prévoyaient aussi de faire entrer dans leur panthéon Sainte-Anne, elle-même mère d’une déesse. Sans doute aussi escomptent-ils remonter à terme jusqu’à Eve? Ca n’est pas impossible. Vous pourrez bientôt rendre un culte de latrie (ou d’ido-lâtrie selon votre choix) aux véritables pépins de la véritable pomme de discorde entre Dieu et l’homme. La pomme, aliment sexuel par excellence, puisque vous le savez, la débridation ou l’interdiction de la sexualité sont le propre des religions sataniques. Pour nous, la vie sexuelle est un don de Dieu, et le fruit de l’arbre de la connaissance n’est certainement pas l’acte sexuel en lui-même.

Nous arrivons ainsi progressivement au coeur du problème… Mais il devient impossible, de nos jours, de parler à un catholique romain de Marie, de lui montrer ce que dis la Bible. Vous pourrez en juger vous même dans le forum de voxdei ces prochains jours.

Marie a eu d’autres enfants ! « sa mère et ses frères se présentèrent », dit la Bible. Avec mauvaise foi, ils vous disent qu’en Orient on s’appelle tous frères. Et la série de mensonges continue ! Imaginez Joseph trompant la femme qui se refuse à lui, pour rester vierge, tout contrit qu’il est de cette énergie dont il déborde ! Mais non, vous dira-t-on; il a reçu une grâce particulière ! D’autres vous disent: c’était en fait un vieil homme. Quelle acuité spirituelle ! Quelle perspicacité fantastique pour lire entre les lignes !

Je vais vous faire sourire avant de continuer dans ce délicat sujet. En 1996, une compagnie d’assurances anglaise rajoutait une clause couvrant un préjudice nouveau: une jeune fille tombant enceinte sans rapports sexuels. Ces assureurs craignent sans doute une pluie de miracles eschatologiques ! Ils doivent certainement avoir été avertis par nos roublards évèques romains, souvent âpres au gain !

Le message de l’apparition: Là, c’est le plus scandaleux. Et c’est la propre marque du diable, et de ces hommes à la conscience pourrie: une énorme entreprise commerciale va être mise en place, et malheur à celui qui ose y toucher. Cela me rappelle quand le service d’ordre du Sanctuaire m’arrêta, en 1994, et me conduisit à la tente de sécurité. « Vous allez avoir de grave ennuis! » menaçaient-ils… Et moi de sourire… Il est vrai que je n’y étais pas allé avec le dos de la cuiller: je distribuais devant la grotte (un terrain municipal propriété de l’église de Rome) 5 kilos de ce livret « Pourquoi Marie Pleure-t-elle? » J’imagine d’autant mieux ce qui se passa lors de l’émeute des fabricants de l’idôle de Diane (Actes 19) qui allaient à cause de Paul se retrouver au chômage économique. Ils redoublèrent subitement d’ardeur dans leur vénération intéressée!!

Alors qu’elle lui demandait qui elle était, « aquero » (« celle-là »), nom que lui donnait Bernadette, l’apparition, se nomma elle-même en patois: « Je suis l’Immaculée Conception ». Quel heureux hasard ! Elle se nomme elle-même du nom de ce dogme nouvellement promulgué!

Il ne s’agit pas d’un hasard en fait. Des témoins affirment que, durant tout le temps des apparitions, le curé du village faisait de fréquentes visites dans la famille Soubirous. Le maire du village affirme même avoir entendu le curé dire en partant: « Tu as bien entendu? Tu es sûre de ne pas te tromper cette fois-ci? Immaculée Conception ».

Il ne faut pas en douter, c’est bien à un complot ourdi par la clique des évèques que nous avons affaire. Une fois de plus, le peuple va faire les frais de cette bande d’aveugles, « égarant les autres, égarés eux-mêmes. » (Lire l’ouvrage d’Edmond Hervé « Les apparitions de Lourdes, Fatima, La Sallette », éd. Fischbacher).

L’apparition (revenons-en à elle) dit à la jeune fille effrayée: « Je veux que l’on construise ici une Basilique, et que l’on vienne y faire pénitence ». Il est étrange de constater que toutes ces apparitions réclament (comme celle de la Rue du Bac, à Paris) de frapper des médailles, contruire des bâtiments « saints » ! C’est ici une preuve supplémentaire que l’on éloigne les masses de la simplicité de l’Evangile…

Jean-Paul II et la Vierge: Elargissons le débat et parlons maintenant de notre Blanche-Neige de service, mon ami Karol Wojtyla (prononcez Rojtyowa). Il dit devoir une fière chandelle à la Vierge, à laquelle il a voué son apostolat. En effet, les deux premières balles d’Ali Agça, qui tenta de l’assassiner, passèrent au-dessus de lui alors qu’il se penchait pour embrasser une fillette portant une médaille de Lourdes sur la poitrine et ce, le jour anniversaire de la première apparition de Fatima. S’interrogeant, il dit avoir vu en vision, sur son lit de convalescent, la scène exacte que virent 75000 personnes à Fatima.

Cet homme, qui fait pour l’apparence beaucoup d’actes de piété et de contrition, comme la dernière pitrerie en date: la demande de pardon de ce dimanche ne trompera que les aveugles. Ceux qui sont avisés réclameront l’ouverture des archives et des minutes des procès, la réhabilitation des victimes, la restitution des biens dérobés, etc. Evidemment, un peu de poudre aux yeux suffit en notre époque de désinformation.

Mais laissons parler Jean-Paul II: « Lourdes (…) est à la fois le lieu et le symbole de l’espérance et de la grâce sous le signe de l’acceptation et de l’offrande de la souffrance salvifique ». (Lettre Institutionnelle)

« Le Dieu tout-puissant peut rendre possible l’impossible, il peut changer le coeur de tout homme par la royauté de la mère de Jésus, Marie. » (Message au peuple Tchèque)

Et me voici reparti pour ma tirade paranoïaque, diront certains. Méfiez-vous: Karol Wojtyla est un homme habile et habilement manipulé: il cherche à regrouper sous son égide (cf. sa déclaration récente en Egypte) toutes les églises dites chrétiennes. Ceux qui ne se joindront pas à lui seront qualifiés de fanatiques, marginaux, fondamentalistes, et dangereux. Observez la teneur des propos de plusieurs sur notre forum, et vous verrez qu’ils ont des dehors mielleux. Ils viennent à nous parlant de Bible et de tolérance. Seulement nous, nous ne voulons rien d’autre que la Bible. Nous voulons dénoncer les scandales. Et nous disons que l’assurance du Salut est capitale, et que cette religion voile les yeux et volent cette assurance ! Aucune souffrance humaine n’est « salvifique ». C’est pur balsphème. Le sang de Christ suffit pour Dieu. Il suffit pour moi!!!

Conclusion: Aujourd’hui, 4 millions de visiteurs viennent chaque année de 130 pays en voyages organisés. Que viennent-ils chercher? Une guérison? Un espoir? Toucher, dans un acte d’idolâtrie comparable à celui du toucher d’une des pierres noires de la planète – la Kaaba, ce morceau de pierre sans vie? C’est justement qu’Esaïe a ironisé sur eux: L’homme prend un morceau de bois, il le coupe, se chauffe, fait sa popote, se taille un cure-dent, puis avec le reste, il se fait un dieu et lui dit: »Sauve-moi, car tu es mon Dieu » ! (Esaïe 44;17) Sauve-moi, car toi seule connais le coeur de ton fils, et toi seule peut appaiser son courroux !

Mon ami(e), si tu es dans ce cas, tu blasphèmes. Tu ne le sais peut-être pas, mais tu fais fausse route ! Tes théologiens vont te dire que l’essentiel, c’est d’aller à Dieu, que ce n’est pas la statue que l’on touche, c’est travers elle l’image de cette personne. Ne te fais pas berner. La puissance du sang de Jésus Christ suffit ! Tu peux être libre de ton fardeau, de ton péché, de ta maladie. Dans ses blessures, tu as la guérison !

Tous les malades qui s’approchaient de Jésus étaient guéris. Marie la déesse de Lourdes, quand on trempe un grabataire dans son eau miraculeuse avec son fauteuil sait juste lui réchapper les pneus.

Il te reste une dernière chose à faire: repens-toi du faux baptême que tu as reçu, ainsi que de la consécration à la Reine du Ciel. Détruit toutes tes amulettes, tes statues, tes médailles miraculeuses. Jette toutes tes images pieuses. Ensuite, fais-nous savoir que tu as fait ce pas. Nous prierons pour toi. Sache que tu vas t’engager sur la voie de l’obéissance, que l’enfer va vomir sur toi autant de démons qu’il y a de pavés sur la place Saint-Pierre de Rome, mais tu auras une chose, une seule: l’assurance de ton salut, ici, maintenant et pour l’éternité.

Par Nicolas Ciarapica