L’homosexualité selon la Bible

Il y a beaucoup de discours et d’écrits à ce sujet, des définitions scientifiques, philosophiques, sociales, religieuses, concernant les motivations profondes et le comportement des homosexuels. Je vous propose ici de l’examiner selon la Bible, Parole écrite et inspirée de Dieu.

L’homosexualité désigne la relation sexuelle entre personnes du même sexe : homosexuels pour les hommes et lesbiennes pour les femmes. Le mot s’applique indistinctement aux hommes et aux femmes.
L’homosexualité n’est pas un phénomène nouveau. On trouve des textes, des tableaux, des dessins, des poteries ornées de figures et symboles, datant de l ‘antiquité.
Dans certains milieux , pendant un temps l’homosexualité a été considérée comme une maladie. Aujourd’hui, les homosexuels revendiquent leur situation, comme une différence légitime et normale. Ils la présentent comme le résultat d’une attirance inspirée par des sentiments d’amour, dont la relation sexuelle est l’aboutissement.
Comme pour les hétérosexuels, l’aspect physique joue un grand rôle dans l’attirance de deux personnes l’une vers l’autre. Cependant, en dehors de l’attrait physique et du désir sexuel, il y a pour beaucoup une attirance affective, sentimentale.

Pour mieux comprendre cet exposé, Il faut définir le mot « amour » devenu un véritable fourre-tout, dans lequel on inclus aussi bien les sentiments profonds d’attachement, d’affection, de bonté et de charité, que les relations sexuelles souvent pratiquées dans le seul but de la satisfaction du plaisir charnel.

La Bible parle beaucoup de l’amour et utilise des termes précis pour qualifier chacune de ses expressions, dans l’Ancien et le Nouveau Testament.
L’Ancien Testament parle de différentes formes de l’amour :

1. L’amour de Dieu

2. L’amour entre l’homme et la femme

3. L’amitié entre des hommes

3. L’amour paternel et maternel, l’amour filial et familial.

4. L’amour du prochain

Le mot hébreu désignant l’amitié est ‘rea’ qui signifie « ami, compagnon ». On le retrouve souvent pour désigner les relations d’amitiés entre deux personnes. exemple David et Jonathan.
Le Nouveau Testament utilise deux groupes de mots pour l’amour :philia et agapê. Erosqui caractérise l’aspect passionnel n’est pas employé.

Trois mots grecs précisent ce que nous appelons« l’amour »:
Philia, phileô,se disent pour un sentiment d’amitié très fort. ‘philos’, employé surtout comme adjectif, signifie aimé, cher, amical
Agapê et agapaô,peu utilisés dans le grec profane, se rapportent davantage à la sphère spirituelle et morale, « agapê » dépend plus de la volonté que du sentiment. Il caractérise en particulier l’amour de Dieu.
Eros, désigne particulièrement tout ce qui se rapporte aux relations sexuelles.

L’amitié est le sentiment très fort entre personnes, hommes ou femmes, sans distinction.

La Bible rapporte un récit merveilleux que certains malheureusement ont dénaturé, y cherchant un alibi à l’homosexualité.C’est l’amitié qui liait David et Jonathan.En lisant correctement le récit de la Bible, il est clair que ces deux jeunes gens étaient liés d’un profonde et sincère affection, mais aussi que leur amitié n’a jamais dégénéré. Ni l’un, ni l’autre n’était homosexuel.

La nature nous enseigne:

Les corps masculin et féminin ont chacun leur particularité qui exprime la complémentarité : un homme pour une femme et vice et versa.Il n’y a pas besoin d’explications nombreuses pour comprendre que la relation sexuelle entre deux personnes du même sexe est une confusion, une entorse aux lois naturelles de la relation homme-femme, premièrement dans leur configuration physique, ensuite dans la relation affective, enfin dans le dessein de la procréation.Il est clair, pour ceux qui ne se voilent pas les yeux que l’union physique de deux personnes du même sexe est anormale. Même sans référence à la Bible ou autre traité de morale, la nature nous enseigne. L’homosexualité n’est pas naturelle.

Dieu nous instruit;

La Bible, notre référence ici, définit l’homosexualité comme une « pratique contre nature », interdite par Dieu et qualifiée de chose abominable, dans l’Ancien comme dans le Nouveau Testament.

Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination.Lévitique 18:22

Si un homme couche avec un autre homme comme on couche avec une femme, ils ont commis tous deux une abomination.Lévitique 20:13

Romains 1:26/27

…leurs femmes ont renoncé aux relations sexuelles naturelles pour se livrer à des pratiques contre nature.
Les hommes, de même, délaissant les rapports naturels avec le sexe féminin, se sont enflammés de désir les uns pour les autres ; ils ont commis entre hommes des actes honteux et ont reçu en leur personne le salaire que méritaient leurs égarements.

Sans que ce soit une insulte ou une discrimination,la Bible affirme que l’homosexualité est un péché, une passion infâme. Nous pouvons le comprendre car elle est une déviation de la création originelle.

Dieu a défini la sexualité des êtres humains dans cette parole :

L’homme s’attachera à sa femme et ils deviendront une seule chair.Genèse 2:24

Petit à petit le cœur des hommes s’est rempli de pensées et de désirs mauvais, allant jusqu’à se détourner de la voie naturelle de l’homme et de la femme.

« …la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal. »Verset 12  »

… toute chair avait corrompu sa voie sur la terre. »Genèse 6:5 (La version de la Bible en Français Courant, utilise le mot « dévoyé »)

« Corrompre sa voie », est l’expression utilisée par la Bible concernant le fait de sortir, de dévier, de la voie normale. En ce qui concerne la sexualité, nous trouvons une explication très claire dans la lettre de l’apôtre Paul aux disciples de Rome :

« Leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature; et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. »Rom. 1.26/27

Le livre des Psaumes parle aussi de cette corruption :

Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables; Il n’en est aucun qui fasse le bien.Psaumes 14:1
Ils se sont corrompus, ils ont commis des iniquités abominables.Psaume 53:1

La Bible place l’homosexualité parmi les péchés qui empêchent d’entrer dans le Royaume de Dieu

Ne savez–vous pas que les injustes n’hériteront pas le royaume de Dieu ? Ne vous égarez pas : ce ne sont pas ceux qui se livrent à l’inconduite sexuelle, à l’idolâtrie, à l’adultère, les hommes qui couchent avec des hommes, les voleurs, les gens avides, les ivrognes, ceux qui s’adonnent aux insultes ou à la rapacité qui hériteront le royaume de Dieu.1 Corinthiens 6.9/10

Devant Dieu, il n’y a pas de distinction, pas de discrimination : tous sont pécheurs. Mais il veut que tous soient sauvés.

Il veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.1 Timothée 2:4

Le même message est valable pour tous, les homosexuels, comme les autres personnes, ont besoin de la grâce de Dieu et doivent parvenir à la repentance qui produit un changement de conduite.

Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur,.Actes 3:19

Il n’y a point de distinction.Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ.Romans 3:23

Nous ne devons pas oublier que Dieu use de patience envers les homosexuels comme envers tous les pécheurs, les menteurs, les voleurs, les meurtriers, les adultères, les impudiques, les idolâtres, et aussi à l’égard des homosexuels.

Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. 2 Pierre 3:9

Des personnes, dont les discours sont excessifs ont parlé du sida comme d’un jugement de Dieu. Sans parler de jugement, il est évident que certains problèmes sont directement liés aux comportements.

Nos sentiments, nos paroles, nos actes engendrent dès ici bas des résultats dont nous devons assumer la responsabilité. On récolte ce que l’on sème.

Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi. Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption… Galates 6:7,8

Il y a une sentence divine qui s’adresse à tous les hommes, car tous sont pécheurs :

Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.Romains 6:23

Amour et vérité:

Dieu aime tous les êtres humains, mais il n’approuve pas toutes leurs actions.Nous devons avoir les sentiments de Dieu , mais aussi le courage de dire la vérité. Nos relations avec ceux qui ne suivent pas Jésus-Christ, sont des relations normales dans la vie de tous les jours, mais en nous abstenant des relations équivoques.

Reprenez les uns, ceux qui contestent; sauvez-en d’autres en les arrachant du feu; et pour d’autres encore, ayez une pitié mêlée de crainte, haïssant jusqu’à la tunique souillée par la chair.Jude 1.22/23

Paul a défini le comportement des disciples de Christ :

Je vous ai écrit dans ma lettre de ne pas avoir des relations avec les impudiques, – non pas d’une manière absolue avec les impudiques de ce monde, ou avec les cupides et les ravisseurs, ou avec les idolâtres; autrement, il vous faudrait sortir du monde.
Maintenant, ce que je vous ai écrit, c’est de ne pas avoir des relations avec quelqu’un qui, se nommant frère, est impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme.
Qu’ai-je, en effet, à juger ceux du dehors? N’est-ce pas ceux du dedans que vous avez à juger?
Pour ceux du dehors, Dieu les juge. Ôtez le méchant du milieu de vous.
1 Corinthiens 5.9/13

En réprouvant l’homosexualité, nous refusons d’être accusés d’homophobie. Il ne s’agit pas de cela, mais simplement de définir l’homosexualité par rapport à la Bible que nous considérons comme la Parole écrite, inspirée de Dieu. Il n’est pas question de haine, ni de rejet des personnes à cause de leurs tendances ou leurs comportements.Nous devons nous tenir à l’écart des manifestations d’hostilité, des discours injurieux et de tout ce qui est vexatoire ou humiliant.(Voir homophobie)

Je crois aussi que les discours moralisateurs ou une espèce d’affectation de fausse pitié, crée chez les autres une réaction de rejet. Nous devrions souvent être plus discrets et plus humbles dans notre approche des choses sensibles, tout en restant fermes dans notre témoignage.

Dieu dit aux homosexuels, comme à tous les être humains :

Je vous aime, mais je n’aime pas votre conduite, changez de mentalité et de comportement, (c’est le sens de se repentir) et je vous accueillerai.

Comprenons bien que pour les homosexuels, comme pour tous les être humains, seul l’Esprit de Dieu peut les convaincre. Notre part c’est de rendre témoignage et le Seigneur fait le reste.

Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement:Jean 16:8

C’est dans la pensée de Dieu et sa Parole que nous devons chercher à adapter nos propres pensées et nos comportements envers les pécheurs, sans concession à l’égard du péché.

Lorsque nous avons à faire à des personnes homosexuelles, nous devons premièrement prier pour demander à Dieu de nous donner le courage et la sagesse, tout en attendant le moment le plus favorable pour leur annoncer la grâce de Dieu en Jésus-Christ.

J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté.
Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.
Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous.
1 Timothée 2:1

pasteurweb.org