De l’œcuménisme au syncrétisme

Lundi dernier (23/10), le journal de désinformation télévisée a diffusé un reportage tourné par France 3 Montpellier. Le présentateur était heureux. Le journaliste était heureux. Tout le monde était heureux. C’était formidable !

A l’occasion de la fin du ramadan, un évêque, des prêtres, des pasteurs, et des rabbins, les uns et les autres avec leurs ouailles, sont aller adorer Allah et ils ont tous fait la fête ensemble. Le journaliste a interviewé l’évêque qui a expliqué aux téléspectateurs que Dieu ou Allah c’est du pareil au même, que nous devons l’adorer tous ensembles dans la paix, la joie, et la bonne humeur, parce que nous sommes amis.

Les musulmans n’en pensent pas un mot, mais la taqiyya leur demande de faire semblant, en attendant d’être assez forts pour nous « expliquer » leur point de vue : O croyants ! Ne prenez point pour amis les juifs et les chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prendra pour amis finira par leur ressembler, et Dieu ne sera point le guide des pervers (Le Coran, sourate post Hégire Al-Maidah).

Alors, pourquoi donc devrions-nous le croire ?
Que nous dit la Bible à ce sujet ?

Prenez garde que personne ne vous séduise par les arguments trompeurs et vides de la sagesse humaine : elle se fonde sur les traditions des hommes, sur les forces spirituelles du monde, et non sur le Christ (Colossiens 2.8).

Si les responsables religieux qui ont participé à cette abomination ne sont pas concerné par les quelques versets qui suivent, je me demande qui peut l’être :

C’est pourquoi, celui qui écarte même le plus petit des commandements et enseigne aux autres à faire de même, sera le plus petit dans le Royaume des cieux (Matthieu 5.19)

Le culte que ces gens me rendent est sans valeur car les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des prescriptions humaines (Matthieu 15.9)

Ils prétendent être des maîtres en ce qui concerne la loi de Dieu, mais ils ne comprennent ni ce qu’ils disent, ni les sujets dont ils parlent avec tant d’assurance (1 Timothée 1.7)

Si quelqu’un enseigne une autre doctrine, s’il s’écarte des véritables paroles de notre Seigneur Jésus-Christ et de l’enseignement conforme à notre foi, il est enflé d’orgueil et ignorant (1 Timothée 6.3-4a)

De faux prophètes sont apparus autrefois dans le peuple d’Israël ; de même, de faux enseignants apparaîtront parmi vous. Ils introduiront des doctrines fausses et désastreuses, et rejetteront le Maître qui les a sauvés ; ils attireront ainsi sur eux une ruine subite (2 Pierre 2.1).

Et si les versets qui précèdent s’appliquent à ces « conducteurs », tous ceux qui les suivent dans leurs délires au lieu de faire comme les citoyens des Bérée (Actes 17.11) sont, pour le moins, concernés par :

L’Esprit le dit clairement : dans les derniers temps, certains abandonneront la foi pour suivre des esprits trompeurs et des enseignements inspirés par les démons. Ils se laisseront égarer par des gens hypocrites et menteurs, à la conscience marquée au fer rouge (1 Timothée 4.1-2)

Car le temps viendra où les gens ne voudront plus écouter le véritable enseignement, mais ils suivront leurs propres désirs et s’entoureront d’une foule de maîtres qui leur diront ce qu’ils aiment entendre (2 Timothée 4.3).

Que celui qui est encore capable de comprendre, comprenne…
Je parle bien entendu de ce que dit la Bible et non pas de ce que je répète, ici et ailleurs, depuis des années.

Jean