Qui est Lucifer

Les mythes, les légendes et les histoires modernes confirment tous que, sur cette terre, il y a déjà eu des êtres surhumains puissants et diaboliques qui prenaient un grand plaisir à tourmenter l’humanité. Ils étaient les anciens dieux des traditions et du folklore, Zeus, Apollon et leurs semblables. Étaient-ils tout simplement le fruit de l’imagination humaine, où étaient-ils réels ? Sont-ils les entités que la Bible identifie comme les anges déchus ? 

Beaucoup de chrétiens ne veulent pas croire que ces anciens demi-dieux étaient réels. Avec le développement de l’église primitive, les divinités païennes sont tombées dans les pages oubliées du folklore. Pourtant, la Bible se réfère aux « Fils de Dieu, » « les anges déchus, » et aux autres créatures diaboliques qui ont, par le passé, essayé de corrompre l’humanité. Ils s’insèrent parfaitement dans la description des anciens demi-dieux.

Peut-être étaient-ils réels, et sont présentement enfermés ou restreints. Ces anges déchus reviendront-ils ? La Bible déclare que dans les jours tumultueux de la Période des Tribulations, ils reviendront.

La croyance populaire veut que l’humanité primitive ait concocté ces mythes anciens pour satisfaire leurs désirs d’avoir quelque chose à adorer. Mais, dans les quelques derniers siècles, la société est devenue plus mature. Donc, il n’y a plus aucun besoin de croire en l’existence des anciens dieux. Il leur a été permis de se glisser de nouveau dans les replis de l’esprit culturel. Par l’implication, de tels systèmes de croyances sont faibles d’esprit. L’homme d’aujourd’hui croit avec confiance qu’il n’a plus aucun besoin de ce genre de soutien religieux.

Cette explication de l’histoire ancienne ne parle pas beaucoup des pouvoirs de quelques-uns de ces anciens dieux, comme elle le fait de l’état inintelligent de l’homme primitif. En faisant ceci, elle soutient l’idée que l’humanité a évolué du simple au complexe. Ceci est le concept fondamental de la théorie moderne de l’évolution.

En bref, il est maintenant reconnu que ces demi-dieux, autrefois très puissants et diaboliques, les sujets des anciens rites païens, étaient seulement des inventions d’une très pauvre imagination de l’homme primitif. Ils étaient nés dans les nuits sombres des cavernes et des feux de camp, où étaient tapis les prédateurs et les superstitions de la nuit.

Le serpent et ses partisans
Mais, la Bible réfute cette idée d’au moins deux manières importantes. En premier lieu, elle nous dit que l’homme a été créé parfait, au physique et pour l’intelligence. Il avait une connaissance parfaite de Dieu, même au point d’une camaraderie ouverte avec Lui. Il était dépourvu de toutes superstitions.

Deuxièmement, la Bible nous dit que ce monde parfait a été corrompu par un sinistre personnage dont l’introduction auprès du premier couple innocent avait été permise par Dieu. Lui et ses semblables étaient loin d’être imaginaires. Ensemble, ils ont projeté le pouvoir du serpent.

Les anciennes religions sont nombreuses avec des histoires de beaux serpents volants. Ce sont les dragons chinois, le Quetzelcoatl d’Amérique Centrale, les dieux serpents des indiens d’Amérique, le serpent à plumes, etc…

La piste du serpent peut être retracée à travers les Écritures. Lucifer, avec ses diverses apparences comme le diable et Satan, mène un combat continuel contre le Royaume des Cieux. De plus, il a plusieurs niveaux de subordonnés qui sont profondément impliqués dans sa doctrine de rébellion.

Beaucoup d’entre eux sont maintenant dans la plus profonde prison spirituelle, y attendant le jugement. Les autres, avec Satan lui-même, sont libres d’errer sur terre, travaillant à la tâche lugubre d’essayer de renverser le travail de Dieu.

Ils sont, bien sûr, condamnés à l’échec. Mais, il y a beaucoup plus à cette saga qui doit être jouée avant que leur histoire ne se termine par leur plongeon dans le lac de feu tant redouté.

Une fois un chérubin
Satan, leur dirigeant, était autrefois un très haut, peut-être le plus haut, de tous les anges. Il détenait une position sainte et vantée dans les cieux : La position de chérubin.

« Fils d’homme, prononce une complainte sur le roi de Tyr. Tu lui diras : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Tu mettais le sceau à la perfection, tu étais plein de sagesse, parfait en beauté. »

« Tu étais en Éden, le jardin de Dieu. Tu étais couvert de toute espèce de pierres précieuses, de sardoine, de topaze, de diamant, de chrysolithe, d’onyx, de jaspe, de saphir, d’escarboucle, d’émeraude et d’or ; tes tambourins et tes flûtes étaient à ton service, préparés pour le jour où tu fus créé. »

« Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées ; je t’avais placé et tu étais sur la sainte montagne de Dieu ; tu marchais au milieu des pierres étincelantes. »

« Tu as été intègre dans tes voies, depuis le jour où tu fus créé jusqu’à celui où l’iniquité a été trouvée chez toi. » Ézéchiel 28:12-15

Présenté ici comme le pouvoir spirituel derrière la dynastie Tyrienne terrestre, Satan est tristement rappelé à ces jours avant sa chute comme le sommet de la création de Dieu. Quelle déclaration ! Dans Sa puissance et Sa perfection infinies, Dieu a créé Lucifer comme un être parfait.

Imaginez le résultat : Une créature intelligente et belle d’une telle sagesse et d’une telle perfection que nos esprits vacillent dans leurs tentatives de la comparer à quoi que ce soit que nous connaissions maintenant. Il était apparemment vêtu, peut-être formé de pierres précieuses. Et, à certains égards qui sont au delà de notre connaissance, il avait été créé avec la capacité de créer de la musique magnifique partout où il allait. Il était son propre orchestre !

Son domaine était la propre chambre du trône de Dieu, apparemment situé sur la montagne de Dieu, le siège de Sa puissance. L’ancien dragon a marché parmi les pierres de feu. De ce contexte, nous déterminons qu’ils sont dans le cercle intérieur intime de la puissance et de l’autorité projetée de Dieu.

Il était un collègue et un confident proche qui partageait les pensées et les décrets mêmes de Dieu. Il avait été tissé solidement dans la vraie personnalité de la tête de Dieu. Dieu doit l’avoir créé comme un compagnon, pour une conversation intime et une joie de service élevé dans le cercle intérieur saint de la création.

De plus, ce n’était pas un travail d’esclave. Lucifer n’était pas un simple robot. Il avait un esprit et un libre choix, démontré par le fait qu’il a été ensuite capable de commettre l’iniquité. Il a choisi de se rebeller et a mené à terme, volontairement, son mauvais choix.

Pour le dire autrement, il a brisé un contrat saint avec Dieu en commettant un acte sans loi, ce qui n’aurait pas pu se produire s’il avait été un esclave sans la volonté de commettre le péché. Il a évalué la puissance de Dieu et l’a comparée avec sa propre puissance.

« Te voilà tombé du ciel, astre brillant, fils de l’aurore. Tu es abattu à terre, toi, le vainqueur des nations ! »

« Tu disais en ton cœur : Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion ; »

« Je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut. » Ésaïe 14:12-14

A partir de ces célèbres récits, il est évident que la Terre était le domaine original de Lucifer. Puisque sa rébellion est concentrée autour de son ascension aux cieux, il semble que son apparence originale était physique. Il était impliqué sur la terre et ses environs. Les « Étoiles de Dieu » peuvent se référer aux saints anges qui constituaient la congrégation de Dieu.

Apparemment, il a raisonné qu’il était parfaitement capable de s’occuper de toutes ces choses. Peut-être a-t-il même pensé que le ciel serait un bien meilleur endroit avec lui aux commandes. Aveuglé par son ego, il a bien mal calculé son effet dans l’univers. Il a perdu toute objectivité dans sa course pour s’emparer du pouvoir.

Par-dessus le marché, il a commis son crime comme un chérubin assermenté. Il doit avoir cru qu’il avait le droit de commettre une action diabolique.

Le sens du mot « chérubin, » titre d’une très haute position, s’est embrouillé avec le temps. En particulier, pendant l’ère médiévale et les années qui ont suivi, les chérubins en sont venus à être représentés comme des petits bébés grassouillets avec des petites ailes. S’insérant dans les scènes paisibles des artistes de la renaissance, ils devaient symboliser la félicité innocente dans le royaume de Dieu.

Mais, dans l’antiquité, les chérubins étaient considérés comme des êtres d’une puissance extrême, associés de près à l’autorité de Dieu. Leur apparence physique est inconnue. Ézéchiel les a vus, mais a affiché une incapacité totale à les décrire adéquatement. Il a décrit leurs ailes et leurs faces (lion, bœuf, aigle et homme), mais les termes utilisés, comme « ressemblance » et « forme, » indiquaient qu’il ne pouvait pas vraiment arriver à un langage définitif pour pouvoir exprimer ce qu’il avait réellement vu.

Les chérubins étaient la place même de la demeure de Dieu. Dans beaucoup d’Écritures de l’Ancien Testament, de même qu’ici, dans II Samuel 6:2, ils sont mentionnés de cette manière :

« Et David, avec tout le peuple qui était auprès de lui, se mit en marche depuis Baalé-Juda, pour faire monter de là l’arche de Dieu, devant laquelle est invoqué le nom de l’Éternel des armées qui réside entre les chérubins au-dessus de l’arche. »

Ici, sur le siège de la pitié de l’Arche d’Alliance, ils se tenaient comme une représentation miniature du trône céleste de Dieu. Autre que le fait qu’il y soit dit qu’ils avaient des ailes, leur apparence est inconnu. Certains ont prétendu qu’ils avaient l’apparence de sphinx, avec des corps ailés de lions et des visages humains, mais ce n’est que pure conjecture. Même Flavius Josephus, qui écrivait pendant le premier siècle, avait mentionné que personne ne savait vraiment à quoi ils pouvaient ressembler. Si leur apparence a déjà été réellement connue, elle a depuis longtemps été oubliée.

Cependant, une chose est certaine. Ils fonctionnent comme les gardiens vigilants de Dieu et comme agents spéciaux. Étant donné leur position de confiance, ceci rend la chute de Lucifer encore plus ironique. La défection d’un associé de confiance est le plus élevé des crimes.

Dans Apocalypse, ils sont dépeints presque de la même façon qu’Ezéchiel les a vus, avec l’exception de leurs visages multiples. Ici, ils n’ont tous qu’un seul visage.

« Le premier être vivant est semblable à un lion, le second être vivant est semblable à un veau, le troisième être vivant a la face d’un homme, et le quatrième être vivant est semblable à un aigle qui vole. »

« Les quatre êtres vivants ont chacun six ailes, et ils sont remplis d’yeux tout autour et au-dedans. Ils ne cessent de dire jour et nuit : Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout-Puissant, qui était qui est, et qui vient. » Apocalypse 4:7,8

Ces « bêtes, » ou « êtres vivants » sont les chérubins, au nombre de quatre, parmi lesquels, il semblerait que Lucifer était parmi eux, autrefois. Ici, ainsi que dans Ézéchiel, le nombre quatre est spécifique. Quatre d’entre eux entourent le trône de Dieu, emblème de Son Royaume. Pleins d’yeux, ils sont aussi appelés les « surveillants » et « les saints. » (Voir Daniel 4:13,23). Ceux-ci ont la haute vocation d’entourer le trône de Dieu et d’exécuter ses demandes spéciales.

Par le passé, il y en avait cinq. Le cinquième était appelé, «… le saint chérubin qui protège. » Le cinquième n’était ni homme, ni bœuf, ni lion ou aigle. Il était un serpent, créé de cette manière dès le début. Dans sa gloire, il commandait aux plus grandes créatures vivantes à n’avoir jamais marché sur la terre. C’était les dinosaures. Comme leur surveillant, ils étaient reptiliens. Leur présence prodigieuse faisait trembler la terre comme un tonnerre. Autrefois, lui et son royaume étaient considérés comme ce qu’il y a de plus merveilleux de toute la création. Maintenant, ils ont coulé dans une ruine totale et l’ignominie.

Après la perfidie du serpent dans le jardin, ils ont été réduits à des rampants se nourrissant de poussière, dont la seule vue provoquait une grande haine chez les humains qui les rencontraient.

Ainsi, avec lui-même, il a entraîné une classe entière d’êtres créés dans le déshonneur. Dans les cultures orientales, la mythologie du dragon est toujours accompagnée d’une grande lamentation parce qu’il a perdu son pouvoir. Dans les anciens rituels de leur religion, il y a des histoires sur la manière qu’il entend utiliser pour le reconquérir. Un jour, disent ses partisans, il s’élèvera de nouveau.

Satan et les Anges
Ce n’était pas seulement la création physique qui est tombé. Satan a aussi amené avec lui un grand nombre d’anges de la création spirituelle de Dieu. Bien qu’il ait cherché à devenir comme Dieu, le diable n’a jamais été capable de créer comme Dieu. Incapable de créer ses partisans, il devait s’emparer d’une portion de la création angélique de Dieu avec lui.

Autrefois, lorsque les disciples racontèrent à Jésus leurs succès dans les expulsions des démons, Il leur fit une remarque énigmatique au sujet de la chute de Satan :

« Les soixante-dix revinrent avec joie, disant : Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom. »

« Jésus leur dit : Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair. » Luc 10:17,18

L’éclair, comme nous le savons, est une énorme décharge d’énergie électrique accumulée. Dans un système météorologique, la charge peut prendre des heures à s’accumuler dans la gamme de milliards de volts requis pour réussir à faire le pont entre les nuages et le sol. Alors, lorsque la décharge se produit, elle suit un chemin tout à fait au hasard, quelquefois en frappant un malheureux dans son chemin. C’est, en bref, un phénomène non contrôlé et catastrophique.

Il est intéressant que le Seigneur ait dépeint la chute de Satan de cette manière. Çà illustre le fait qu’un être saint ait quitté le ciel d’une manière tout à fait incontrôlée.

Combien d’anges Satan a-t-il amenés avec lui ? Le nombre possible est stupéfiant, étant donné la description de la création angélique trouvée dans Apocalypse 5:11 :

« Je regardai, et j’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône et des êtres vivants et des vieillards, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers. »

La vision de Jean révèle une multitude innombrable d’êtres angéliques. Dix mille fois dix mille égalent cent millions. Comme si ce n’était pas assez, cette figure est multipliée par des milliers de milliers, donnant un total possible de centaines de trillions. Sans aucun doute, le nombre est au delà de notre capacité de calculer.

Et Satan en a pris un tiers avec lui :

« Un autre signe parut encore dans le ciel ; et voici, c’était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. »

« Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu’elle aurait enfanté. »

« Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône. » Apocalypse 12:3-5

Ici, Jean nous donne une vue rétrospective de la chute de Satan et ses efforts subséquents pour détruire le projet rédempteur de Dieu. Dans les âges passés, le vieux reptile a tenté des coups d’état pour établir un système de gouvernement anti-Dieu, qui en arriva à dominer le monde entier. Ce gouvernement est symbolisé par les images des têtes, des cornes et des couronnes.

Mais, son royaume spirituel incluait aussi une escorte d’anges … apparemment un tiers de la création céleste. Ici, ils sont appelés « les étoiles, » une métaphore souvent utilisé pour les êtres de création céleste. Un bon exemple de ceci est inscrit dans Daniel 8:10, où les anges qui luttent sont appelés aussi « les étoiles. »

« Elle s’éleva jusqu’à l’armée des cieux, elle fit tomber à terre une partie de cette armée et des étoiles, et elle les foula.. »

Dans Job 38:7, on se réfère aux anges comme aux « étoiles du matin. » Comme ces êtres qui brillent comme des étoiles, ils sont la gloire de la création de Dieu. Mais un tiers d’entre eux, un nombre dans les trillions, a choisi de suivre Satan, ou a été contraint de le faire. Dans un cas comme dans l’autre, ils sont devenus ses esclaves, et sont tombés en disgrâce pour faire son travail diabolique.

Il semble y avoir une différence dans leur condition actuelle, puisque quelques anges sont toujours libres, pendant que les autres (peut-être ceux qui avaient une plus grande disposition diabolique) sont emprisonnés.

Les Mystérieux « Fils de Dieu »
Ces anges diaboliques ont été mentionnés, en premier, dans Genèse 6:2, où nous les voyons en étant nommés « Fils de Dieu, » à partir de la langue des hébreux, b’nai Elohim :

« Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, »

« les Fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent. »

« Alors l’Éternel dit : Mon esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. »

« Les géants étaient sur la terre en ces temps-là, après que les Fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu’elles leur eurent donné des enfants ; ce sont ces héros qui furent fameux dans l’antiquité. » Genèse 6:1-4

Beaucoup de théologiens chrétiens croient que les « Fils de Dieu » étaient les anges déchus qui ont violé une ordonnance céleste interdisant leur accouplement avec des femmes humaines. Çà semble être vraiment ce qui est raconté ci-dessus. Depuis le tout début, les anges de Dieu vivaient d’une façon spécifique. Selon Jésus, les anges dans le ciel ne peuvent pas s’engager dans la pratique du mariage. Dans Matthieu 22:30, Il a dit, « Car, à la résurrection, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel. »

Mais Satan, dirigeant de l’ensemble des anges déchus, a déjà démontré ce qui pouvait être fait lorsqu’un séducteur habile applique ses talents envers une femme crédule. Il semble probable qu’ils aient imité le style de leur dirigeant.

Eve est tombée, et, par la suite, Adam aussi. Les anges qui ont péché étaient, par leurs actions, en accord avec leur dirigeant.

Le Livre d’Enoch, VI, 1, 2, contient un texte qui révèle une vision ancienne de cet événement :

« Et il arriva, lorsque les enfants des hommes se multiplièrent, que, dans ces jours, leur naquirent des filles belles et merveilleuses. »

« Et les anges, les enfants du ciel, les virent et les désirèrent, et ils se dirent entre eux : Allons nous choisir des femmes parmi les enfants des hommes et engendrons-nous des enfants. »

Ce texte précède le Christ par plusieurs siècles, comme le Livre des Jubilés, qui dit, « Et Il était très en colère contre ses anges qu’il avait envoyé sur la terre. Il ordonna qu’ils soient déracinés de toutes leurs dominations. Et Il nous commanda de les attacher dans les profondeurs de la terre, et voici, ils sont liés au milieu d’elle et ils sont isolés. » Jubilés 6:6

Josephus, écrivant dans ses Antiquités des Juifs (I., 3), dit, « Parce que beaucoup d’anges de Dieu ont copulé avec des femmes, et ont engendré des fils qui ont prouvé être injustes, et qui se sont emparés de tout ce qui était bon, grâce à la confiance qu’ils avaient dans leur propre force, parce que la tradition est que ces hommes ont fait ce qui ressemblait aux actions de ceux que les Grecs appelaient les géants. »

Jude, qui d’ailleurs cite directement le Livre d’Énoch, est d’accord avec toutes ces affirmations : « Il a réservé pour le jugement du grand jour, enchaînés éternellement par les ténèbres, les anges qui n’ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure. » Jude 6

Ainsi, commençant avec Satan et s’étendant par la suite aux partisans méchants de la création angélique, l’humanité a été systématiquement violée. Parmi les nombreuses traditions historiques, il y a celle que ces anges déchus ont engendré une race de tyrans enragés. Ils étaient les demi-dieux des Égyptiens, des Grecs et des Romains, et avant cela, des Perses et des Babyloniens. Ils ont personnifié l’avidité perfide et le pouvoir incontrôlé. Leur existence même était devenue la définition de la saleté.

La vie exubérante des premiers demi-dieux a été arrêtée par le Déluge de Noé. Les Grecs ont écrit à propos de ces jours dans leurs mythes Arcadiens, et se remémoraient la destruction d’une civilisation extrêmement avancée dans le conte de l’Atlantide.

Mais, les sociétés païennes ont raté le vrai message de l’histoire du Déluge. À savoir, que Noé a été sauvé parce que la lignée sanguine de sa famille était restée intacte et non corrompue. Toute sa vie, et particulièrement dans les dernières 120 années de la préparation, il est resté pur et obéissant à Dieu.

Le Mal revient
Mais, après le Déluge, lorsque la civilisation avait de nouveau progressé, les hommes se rappelèrent ce que les anges diaboliques avaient fait autrefois. Apparemment, ils ont cru que ce contact avec le monde spirituel, illégal comme ils se savaient très bien, renfermait quelques bénéfices pour l’humanité.

Ils pensèrent que, puisque les anges ne descendaient plus les visiter, leur seule alternative était de monter jusqu’aux anges. Donc, ils commencèrent à construire une tour. Le récit, donné dans la Genèse, au chapitre 11, est bien connu :

« Ils se dirent l’un à l’autre : Allons, faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment. »

« Ils dirent encore : Allons. Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre. » Genèse 11:3,4

Vu dans le contexte de l’histoire moderne, leurs efforts semblent ridicules. Nous habitons dans un âge de gratte-ciel, et savons très bien que monter simplement de quelques centaines de pieds ne nous amènera pas jusqu’au ciel. Nous pourrions facilement dire la même chose à leur sujet.

Mais, ces anciens étaient bien au courant au sujet des cimes des montagnes … après tout, Noé et sa famille étaient bien descendus d’un de ces sommets. Sans aucun doute que beaucoup d’entre eux avait même escaladé certains sommets. L’expérience leur avait démontré que seulement prendre de l’altitude n’avait absolument aucun effet pour atteindre le ciel.

Ainsi, leur tour devait être une construction gigantesque et païenne afin d’invoquer les pouvoirs sombres. Elle devait constituer une manière pour eux de conjurer des connexions avec les puissances de l’air qui étaient toujours au service de Satan. C’était peut-être aussi un temple mystique, dont la structure mathématique impénétrable pouvait forger une connexion avec le monde spirituel.

À en juger par la réaction du Seigneur, ces hommes devaient savoir ce qu’ils faisaient :

« L’Éternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes. »

« Et l’Éternel dit : Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c’est là ce qu’ils ont entrepris ; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu’ils auraient projeté. »

« Allons, descendons, et là confondons leur langage, afin qu’ils n’entendent plus la langue les uns des autres. »

« Et l’Éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre et ils cessèrent de bâtir la ville. »

« C’est pourquoi on l’appela du nom de Babel, car c’est là que l’Éternel confondit le langage de toute la terre, et c’est de là que l’Éternel les dispersa sur la face de toute la terre. » Genèse 11:5-9

Ici, nous trouvons la reconnaissance étonnante venant du Seigneur, Lui-même, que ces hommes étaient sur le point de réaliser avec succès leur objectif. Quel était précisément cet objectif, nous ne le savons pas. Mais il doit certainement avoir quelque chose à voir avec le désir longtemps restreint des anges déchus de réagir réciproquement avec l’humanité.

Maintenant, cependant, au lieu des anges qui tentaient de rejoindre l’homme, c’était les hommes qui essayaient de contacter les anges. Sans doute qu’ils se souvenaient des anciens dieux, la race de demi-dieux surhumains qui a été, plus tard, adulée par la philosophie occidentale. La tour est devenue le foyer de leurs efforts pour rétablir le contact avec les anciens. Leur connaissance a dû être transmise de la civilisation antédiluvienne de leurs ancêtres. Peut-être possédaient-ils des écrits d’anciennes incantations ou instructions pour adorer d’un genre particulier.

Quoi qu’il en soit, la réponse du Seigneur a été de corrompre leur principal projet en confondant leur langage. La désorientation qui en a résulté, a causé la dispersion des hommes aux quatre coins de la Terre. Leur tour pour un projet unifié était devenue une tour de confusion. Babble a été immortalisé comme Babel.

Rosh HaShanah et le Jugement : Une prophétie
Mais, les anges déchus ont continué à tourmenter la planète entière avec leur schéma d’intrusion. Maintenant, comme dans le passé lointain, ils ont formé un noyau sombre de puissance qui a été tout à fait efficace pour bloquer le chemin vers la vertu. Ils sont les « principautés … les puissances … les dirigeants de l’obscurité de ce monde, » au sujet desquels Paul a écrit dans son Épître aux Éphésiens 6:12.

Les Fils de Dieu qui ont rejoint illicitement les femmes humaines semblent apparaître encore dans le livre de Job. Selon les érudits, Job précède les écrits de Moïse. Suivant de nombreux indices culturels et historiques dans le texte, ils ont conclu que ce texte pouvait bien être les plus vieilles écritures de toute la Bible. La plupart pensent que Job a vécu pendant la même période que le patriarche Jacob.

Curieusement, nous voyons que le livre commence sur une scène dans le ciel :

« Or, les Fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l’Éternel, et Satan vint aussi au milieu d’eux. »

« L’Éternel dit à Satan : D’où viens-tu ? Et Satan répondit à l’Éternel : De parcourir la terre et de m’y promener. »

« L’Éternel dit à Satan : As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n’y a personne comme lui sur la terre : c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal. »

« Et Satan répondit à l’Éternel : Est-ce d’une manière désintéressée que Job craint Dieu ? »

« Ne l’as-tu pas protégé, lui, sa maison, et tout ce qui est à lui ? Tu as béni l’œuvre de ses mains, et ses troupeaux couvrent le pays. »

« Mais, étends ta main, touche à tout ce qui lui appartient, et je suis sûr qu’il te maudit en face. » Job 1:6-11

Ce passage nous permet une vue sans précédent du travail de Satan comme l’accusateur des frères. Curieusement, le texte commence avec un « jour » durant lequel les « Fils de Dieu » s’assemblent pendant un genre de convocation formelle. Curieusement, Satan était là, parmi eux.

C’est la première mention de telles créatures angéliques depuis qu’elles ont apparus dans la Genèse, au chapitre six. Dans ce chapitre, ces créatures sont présentées comme l’essence même du mal. Ici, les anges apparaissent devant Dieu avec Satan au milieu d’eux. Parmi les experts chrétiens, il est coutumier de voir les Fils de Dieu, dans les récits de Job, comme des anges bons et obéissants qui ne suivent jamais Satan. Mais, pourquoi ceci doit-il être vrai ? Si Satan peut s’introduire dans les endroits saints, pourquoi certains de ses partisans rebelles ne le pourraient-ils pas ?

Ceci soulève une autre question. À savoir, quel est ce « le jour, » pendant lequel cette assemblée particulière a été convoquée ? La plupart des commentateurs chrétiens restent silencieux sur ce point. Mais, la tradition juive déclare que ce dialogue a eu lieu durant le Rosh HaShanah, le Jour du Jugement. La pensée juive dépeint Satan se promenant partout sur la terre, évaluant les actions de l’humanité. En d’autres termes, il les juge selon ses propres perspectives tordues.

Durant cette journée, Satan a défié Dieu, accusant Job, le vertueux, d’être seulement vertueux superficiellement. Agissant comme l’adversaire, il a arrangé un défi dans lequel Job devint le sujet d’un test pour voir s’il blasphémerait Dieu lorsque les choses iraient mal.

En effet, Job subit le jugement suprême ; Rosh HaShanah n’est pas seulement un symbole pour lui, c’est un jugement véritable et rigoureux. Dans la première phase de ce jugement, il perd sa famille et sa richesse dans des fléaux de nature surnaturelle. Sans aucun doute, étaient-ils organisés par Satan et ses partisans déchus … les Fils de Dieu.

Cependant, Job demeurait vertueux. En dépit de toutes ses pertes, il ne blasphémait toujours pas Dieu. Encore une fois, Satan et les Fils de Dieu sont convoqués devant le Seigneur et un autre défi est organisé.

Cette fois, Satan a la permission d’affliger le corps physique de Job, de le tourmenter de la tête jusqu’aux pieds avec des furoncles. Maintenant, sa misère est amplifiée d’une manière presque indescriptible. Mais encore, sa foi demeure vraie. Même sa femme l’exhorte à blasphémer Dieu et meurt. Mais, il ne le fait pas.

Dans cet épisode, il nous est donné une vue rapprochée des opérations de l’adversaire. À certaines occasions, lui et ses anges diaboliques ont la permission d’agir comme des persécuteurs, en touchant la droiture dans des manières qui sont conçues pour tester leur foi au maximum. A la fin, Job a été jugé devant le Seigneur et trouvé vertueux.

La suggestion prophétique est puissante que pendant un futur Rosh HaShanah, les fils déchus de Dieu seront relâchés pour juger l’humanité pendant la période des Tribulations.

Paul, tourmenté par un messager satanique
Dans II Corinthiens 12:7, l’Apôtre Paul a plus tard confirmé ce principe d’une manière la plus énergique. Il lui a été donné une vision spirituelle par le biais d’une malheureuse maladie qui, selon la tradition, a rendu son apparence physique quelque peu répugnante:

« Et pour que je ne sois pas enflé d’orgueil, à cause de l’excellence de ces révélations, il m’a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter et m’empêcher de m’enorgueillir. »

Voici un exemple de Satan qui utilise un messager (un ange) pour affliger Paul, presque de la même manière qu’il avait affligé Job. Dans ce cas, la nature de l’affliction a eu pour résultat, en fait, une issue favorable pour Paul. Il a été protégé pour ne pas devenir un personnage d’adoration. Ici encore, il semble parfaitement logique de conclure que le messager qui a effectué le travail n’était nul autre qu’un des fils déchus de Dieu. Il semble que nous regardons toujours le même groupe d’êtres qui étaient ceux qui corrompaient l’humanité dans les anciens jours de l’Ancien Testament.

Les jours de Noé, les jours du Jugement
Dans Matthieu 24:37 et 38, Jésus fait une déclaration au sujet des conditions telles qu’elles seront juste avant Sa Seconde Venue. Il remonte jusqu’aux jours de la Genèse, au chapitre 6, que nous avons étudié précédemment comme un temps ou l’humanité était systématiquement attaquée et corrompue par les anges déchus :

« Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme. »

« Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche. »

A partir de cette description de Jésus, il paraît que la vie était tout à fait
« normale » jusqu’au déluge. Les gens exécutaient leurs activités de tous les jours. Mais, à partir du compte-rendu de la Genèse, nous savons que la corruption génétique, la dépravation et les comportements dégénérés étaient devenus la norme. La cruauté était en augmentation. De plus, les Nephilim tyranniques gouvernaient la société.

Pour l’étudiant de la Bible qui peut additionner deux plus deux, Jésus dit que cette même situation va de nouveau se produire. Il a dit que les conditions diaboliques du monde antédiluvien régleraient le scénario du jugement global pendant les jours des Tribulations.

A travers les millénaires, depuis Abraham et l’alliance de Dieu avec lui, les fils diaboliques de Dieu ont été quelque peu restreints. Leurs activités ont été limitées à un minimum.

Certainement qu’ils ont été présents comme les adversaires contre les anges obéissant à Dieu. Nous n’avons qu’à regarder le dixième chapitre de Daniel pour le voir.

Nous y trouvons l’épisode des anges célestes qui répondent à la prière de Daniel. En chemin, ils ont été attaqués pendant vingt et un jours par un des fils diaboliques de Dieu, nommé le « Prince du Royaume de Perse. » Il ont été assaillis tellement vigoureusement que l’archange Michael a dû leur venir en aide. A ce moment, comme aujourd’hui, cette terre peut seulement être décrite comme une zone de guerre.

Les prophètes l’ont vu de cette manière, ainsi que les Apôtres des jours du Nouveau Testament. Ils ont constamment exhorté les croyants de se rappeler que notre guerre n’est pas contre des ennemis physiques, mais spirituels.

Le Pouvoir Malfaisant
Dans II Thessaloniciens 2:7-9, nous lisons que bien que les activités des puissances obscures furent restreintes, mais un jour viendra où elles seront relâchées :

« Car, le mystère de l’iniquité agit déjà ; Il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. »

« Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. »

« L’apparition de cet impie se fera par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers. »

Ici, le « mystère de l’iniquité » est l’esprit sans loi qui a toujours été présent depuis que Satan a, en premier, brisé les règles du royaume céleste. Il a beaucoup travaillé dans le monde depuis ce temps. Ici, Paul nous informe que lorsque l’homme du péché, l’Antéchrist, sera révélé, ce sera avec une pleine démonstration de pouvoirs sataniques, incluant certainement ceux de ces mêmes fils de Dieu qui ont défiguré le monde pendant les jours de Noé.

Certains d’entre eux sont libres d’errer sur la planète avec leur dirigeant. Les autres sont emprisonnés profondément dans les cellules de l’Hadès. Comme l’a écrit Jude, ce dernier groupe y est détenu, en attendant la colère de Dieu. Pourraient-ils être relâchés, pour une courte période de temps, avant leur jugement ?

Apocalypse 9:1-3 peut, en fait, se référer justement à un tel événement, parce qu’il dépeint le tableau terrible de l’ouverture des portes de l’enfer :

« Le cinquième ange sonna de la trompette. Et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre. La clef du puits de l’abîme lui fut donnée. »

« Et elle ouvrit le puits de l’abîme, et il monta du puits une fumée, comme la fumée d’une grande fournaise, et le soleil et l’air furent obscurcis par la fumée du puits. »

« De la fumée sortirent des sauterelles qui se répandirent sur la terre, et il leur fut donné un pouvoir comme le pouvoir qu’ont les scorpions de la terre. »

Beaucoup ont spéculé au sujet de la nature et de l’origine de ces soi-disant
« sauterelles. » Dans la langue originale de ce texte, le chemin de leur ascension, le puits sans fond, est littéralement appelé, « la sortie du puits de l’abîme. » Le terme suggère une profondeur incroyable … peut-être même, la partie la plus profonde de l’Hades.

Pierre déclare sans ménagement que les anciens fils de Dieu qui ont péché contre l’humanité sont détenus à cet endroit :

« Car, si Dieu n’a pas épargné les anges qui ont péché, mais s’il les a précipités dans les abîmes de ténèbres et les réserve pour le jugement ; » II Pierre 2:4

Ici, le terme qui est traduit est du Grec « Tartarus, » qui fait référence aux fosses les plus profondes de l’obscurité. En considérant leur sort, on peut penser à la sécurité maximum, ou à l’isolement cellulaire.

Un jour, il se pourrait qu’ils soient relâchés pour une courte période de temps. Leur horrible apparence, comme celle des sauterelles, avec le pouvoir de piquer, est effrayante à contempler. Ayant été emprisonnés depuis les jours de Noé, ils ont la fureur accumulée de cinq mille années dans leurs dards.

De plus, ils ont un dirigeant féroce. C’est extrêmement probable qu’il est un de ces anciens Fils de Dieu déshonorés :

« Elles avaient sur elles comme roi l’ange de l’abîme, nommé en hébreu Abaddon, et en grec Apollyon. » Apocalypse 9:11

Ici, nous rencontrons le plus puissant des anges déchus. C’est Apollyon, appelé « l’ange destructeur. » Lui, et ceux de son genre, doivent être les mêmes qui ont été emprisonnés pendant des milliers d’années. Relâchés de leur prison, leur seule pensée sera la vengeance.

Mais, comme nous le savons tous, il y aura une fin heureuse. Ces anges diaboliques livreront une dernière bataille … et perdront :

« Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon et le dragon et ses anges combattirent »

« Mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. »

« Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. » Apocalypse 12:7-9

Aujourd’hui, beaucoup d’observateurs croient que les forces de Satan sont sur le point d’être relâchées pour faire leurs pires actions. Les cultes diaboliques, la violence, les meurtres et la cruauté ouverte sont en augmentation.

Les forces obscures, qui ont toujours la liberté de voyager dans le monde, doivent bouillonner d’excitation à la perspective très proche d’être rejoints par leurs frères qui ont été emprisonnés dans le Tartarus. Ils doivent bourdonner avec des rumeurs et doivent examiner soigneusement les événements terrestres dans une tentative pour discerner les temps.

Les signes étranges dans les cieux se manifestent avec une fréquence de plus en plus grande. Beaucoup de chrétiens sont maintenant absolument certains que les objets volants non identifiés et leurs phénomènes associés sont attribuables aux anges diaboliques de Satan.

A propos des temps de la fin, Jésus a dit à ses disciples que sa seconde venue serait précédée par beaucoup de signes. Parmi ceux-ci, il y aurait « des signes effrayants et de grands signes … venant du ciel » (Luc 21:11). Il semble n’y avoir aucun doute que les activités des fils déchus de Dieu sont un des plus grands indicateurs prophétiques que nous ayons.

Leur histoire, datant des premiers chapitres de la Genèse, forme un modèle qui fera le cercle pour revenir, à nouveau, vers la proéminence, provoquant le retour des événements épouvantables des jours de Noé à la vive réalité. Ceux qui surveillent peuvent voir que tout ceci a déjà commencé à se produire.

Nous devons toujours nous rappeler des paroles de Jésus à Ses disciples. Comme enregistré dans Luc 21:28, Il a dit, « Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez la tête, parce que votre délivrance approche. »

par Gary Stearman

http://stargods.org/FallenAngelsGS.html